Question à Louis Gallois : transition numérique

0
48

Lors de la soirée Alès Audace du 12 décembre 2017, Louis Gallois, grand témoin de la soirée, a répondu aux questions des acteurs économiques du bassin d’Alès

 

Jean-Paul Bournonville, Président de Leader Alès

Q- Quels sont les enjeux de transition numérique pour les entreprises ? Cela ne représente-t-il pas, au-delà des contraintes immédiates, une forme d’opportunité ?

 

Louis Gallois, Grand Témoin

R- Vous avez raison, il faut voir la transition numérique comme une opportunité. Pour beaucoup d’entreprises, il y a une timidité ou une crainte de se lancer dans quelque chose qui est assez nouveau. Il ne s’agit pas des robots, tout le monde sait installer un robot, mais lorsque l’on va plus loin, on s’aperçoit que le modèle économique de l’entreprise change.

Je vais vous citer les concessionnaires automobiles. Leur métier va changer fondamentalement. Je suis allé en Chine, où ils sont très avancés. Lorsque vous voulez acheter une voiture, vous allez sur un site où il y a une comparaison de tous les modèles. Les animateurs et opérateurs du site refusent la documentation proposée par les constructeurs, ils se font leur propre documentation sur les automobiles. Ils prennent 200 photos sur chacune des voitures, avec des éclairages qui sont toujours les mêmes, et ce ne sont surtout pas les photos des constructeurs. Vous avez tous les modèles et une capacité à choisir absolument extraordinaire. Le site vous indique où se trouve la voiture que vous souhaitez. Vous passez ensuite sur le site alibaba (une sorte d’Amazon local). Vous présentez votre projet d’acquisition de la voiture. Alibaba vous connait en raison de la multiplicité des interactions avec son site, sont capables en 10 minutes, de vous faire une offre financière ferme. Vous vous rendez chez le concessionnaire. Il y a une feuille de papier avec absolument tout. Il n’y a plus qu’à signer. Dans cette transaction, ni le concessionnaire, ni le constructeur n’a eu son mot à dire.

Je pense que cet exemple illustre un changement absolument décisif pour les concessionnaires. Il va falloir qu’ils réinventent un nouveau métier autour du service aux clients. Parce que le client ne va pas se satisfaire uniquement du contact internet. Il va vouloir avoir un interlocuteur sur la durée de vie de la voiture.

 

 

Retour sur la conférence

LAISSER UN COMMENTAIRE