Eric Defrenne PDG de Jolie TerreEric Defrenne, le lauréat 2012 du prix Audace avec son entreprise Jolie Terre vient d’être mis plusieurs fois sur le devant de la scène ces dernières semaines. Le jeudi 20 novembre il a été associé à la récompense décernée par l’interprofession de la filière bois en Languedoc Roussillon à l’architecte Sophie Lossky pour une maison individuelle bois-terre-paille à Fons sur Lussan. Jolie Terre est également engagée sur les travaux d’extension de l’école d’Eourres dans les Hautes-Alpes. « C’est un chantier hautement symbolique puisqu’il s’agit du seul marché public qui intègre la construction en ballots de paille avec enduit terre sur paille en 2013 » explique Eric Defrenne. « Quand le mouvement de la construction en paille est né, il manquait une réponse technique pour proposer la terre comme procédé de construction à cotés des solutions en panneaux de particules. Il n’y avait pas d’entreprise capable de répondre à des appels d’offres publics donc pas de marchés. Aujourd’hui Jolie Terre a ouvert la voie ».

Autre chantier important, cette fois en région, celui  du siège social d’Izuba à Mèze, un cabinet d’étude thermique qui avait lancé un appel d’offre avec des exigences très particulières liées à ses compétences. « Pour répondre à cette demande nous avons du inventer une solution technique qui  allie apport d’inertie (restitution de la chaleur en hiver et de la fraîcheur en été) et isolation phonique. Avec l’ESAT  de Lozère à Marvejols et du pin sylvestre des Cévennes, nous avons actualisé la technique ancestrale des torchis aux constructions contemporaines, notamment au bâtiments à ossature bois » explique Eric Defrenne.

Jolie Terre aux côtés de L'oréal

Ce qui est encore plus étonnant c’est de retrouver le nom d’Eric Defrenne associé à celui des deux géants que sont L’Oréal et Basf. En effet avec l’ONG Yamana, Eric Defrenne expertise depuis 14 ans les comportements durables de la filière textile dans les rapport avec ses fournisseurs dans les pays en développement. Depuis 2008. L’Oréal a fait appel à l’ONG Yamana, comme expert du développement, afin d’optimiser ses relations avec le réseau de coopératives du GIE Targanine au Maroc, producteur d’Argan utilisé en cosmétique. Eric Defrenne, coordonnateur, était donc associé le 12 novembre dernier au Maroc à la présentation des engagements stratégiques de L’Oréal Maroc suite à  l’annonce par Jean-Paul Agon du programme « Sharing beauty with all » destiné à  réduire son l’impact de L’Oréal à l’horizon 2020 tout en concrétisant son ambition de croissance. Une présence qui souligne à la fois la pertinence et la qualité de l’engagement de l’entrepreneur local en matière de développement durable quel que soit le terrain.