C’est devant un public de plus de 400 personnes qu’hier soir, lors de la remise des prix du Concours Alès Audace, les six porteurs de projets gagnants ont découvert l’enveloppe qui leur a été dédiée par le jury. Avec un peu plus de 200 dossiers déposés (contre 120 en 2012), la sélection de 35 projets finalistes n’avaient pas été une mince affaire. C’est au final 12 projets qui ont été récompensés dans 3 catégories différentes.

Catégorie Porteurs de projets

1er prix ex-æquo – Une ferme de production de spiruline
Emilie Rousselou et Franck Lepinay ont découvert la spiruline lors d’une mission au Burkina-Faso. Très vite, ils ont compris les vertus de cette algue classée par l’Organisation des Nations Unies comme « aliment du troisième millénaire ». Cette algue contient quasiment tous les apports nutritifs dont l’organisme humain a besoin : elle nourrit, détoxique les organes et renforce le système immunitaire.
Ces porteurs de projet ont choisi de cultiver cette algue à Alès, en Cévennes, pour ensuite la commercialiser sous forme déshydratée.
Dotation : 20 000 €

1er prix ex-æquo – Card Pool, la décontamination biologique des fluides
C’est une innovation à la fois ingénieuse, économique et écologique. Cristian Chis et Rémy Lapergue ont optimisé la cartouche Card Pool qui permet de traiter les eaux sans avoir recourt à des produits chimiques tels que le chlore ou le brome largement utilisés dans les centres de bien-être (Piscine et Spa).
Cet éliminateur de bactéries a fait l’objet de trois années de travaux et un brevet international a été déposé pour protéger cette invention.
Dotation : 20 000 €

2e prix – Le jet ski électrique
Florent Vitielo, alésien de 30 ans est à la tête de ce projet prometteur : Le « Ceven jet skE ». Ce jet ski électrique fonctionnera avec une recharge de trois heures pour une autonomie de 30 minutes à 1h30 selon l’utilisation. Fini les pleins d’essence et les vidanges !
Dotation : 15 000 €

3e prix – La main “Mécatronique”
En sortie de chaîne, les manettes des véhicules sont toutes testées par un ouvrier, sous les ordres d’un ordinateur, afin de vérifier le fonctionnement des clignotants, essuies-glaces, phares… Bref, toutes les manettes que vous trouvez dans votre véhicule.
Cette main « mécatronique » mise au point par Christophe Bégué et Christophe Meyrueis est destinée à automatiser le test des manettes et ainsi permettre un gain de temps et de fiabilité.
Dotation : 12 000 €

4e prix – Kinévolution, un appareil de rééducation révolutionnaire
Cette machine de haute technologie est vouée à assister les thérapeutes dans la rééducation musculaire, la récupération du mouvement et l’entretien de la mobilité articulaire.
Cela fait plusieurs années que Marc Champsaur développe ce procédé à Alès, et, a finalement obtenu une récompense remarquable puisque Kinévolution a été certifiée « dispositif médical classe 2 » dès sa sortie. Cette innovation, protégée par un brevet et répondant à plus d’une dizaine de normes européennes, est maintenant prête à être commercialisée.
Dotation : 8 000 €

5e prix – Les véhicules de loisirs électriques
Cette invention regroupe le loisir et le développement durable. Deux prototypes ont retenus l’attention du jury : le “Fun 4 Teen”, réservé aux enfants et adolescents, et le “Easy 4 Moove”, un quadricycle bi-places à assistance électrique.
Le concours Audace permet à Laurent Masip, porteur de ce projet, d’homologuer ses prototypes et de se lancer dans la phase de production.
Dotation : 5 000 €

« Prix spéciaux »

La catégorie « Prix spéciaux » s’inscrit dans le domaine alimentaire. La famille Raffo et son projet « Cévennes Venaison » a pour but d’instaurer une unité de transformation et de vente de viande de sangliers dans les Cévennes. Quant à Michel d’Ozenay, il s’est démarqué avec ses mijotés Cévenols issus d’une gamme de produits alimentaires pour la grande distribution.

« Coup de cœur »

Dans la catégorie « coup de cœur » se distinguent :

  • « Cheval de trait », mené par M. Andrieu, qui préconise l’utilisation du cheval pour le nettoyage des voiries et l’arrosage public.
  • « Vibration clandestine », dirigé par M.Comte, consiste à l’édition d’un journal culturel gratuit sur plus de 700 lieux culturels en France.
  • « L’UZINE », géré par M. Restencourt, a pour objectif de créer des salles de répétition et d’enregistrement pour des groupes de musiques.
  • « Wake up » est une installation d’un téléski nautique dans le Gardon, imaginée par M. Rey.
  • « Aquazone », administré par M. Lavedrine, a la vocation de mettre au point le traitement mobile des lixiviats.

Pas de prime pour eux, mais ils vont bénéficier d’un accompagnement individuel avec des professionnels pour mener à bien leurs ambitions.

Retour sur la cérémonie de remise de prix