Découvrez les lauréats 2018 du Concours Alès Audace

La remise des prix du concours Alès Audace 2018 s’est tenue le 28 novembre au Cratère Théâtre. Sous le patronage de Patrice Canayer, entraîneur du club de handball de Montpellier, les lauréats se sont partagés 130 000 € de dotations.

Catégorie Concours Général

Coup de Coeur du Jury – EVO PODS
Porteur : Sébastien Roques
Evo Pods, ce sont des capsules mises à disposition des usagers dans des stations réparties à travers la ville, qui permettent, en quelques secondes, de transformer n’importe quel vélo en véhicule à assistance électrique, rapide, sécurisé, ludique et protégé des intempéries.
Dotation : 8 000 €

1er prix – Garage des Cévennes – Concept store EMD
Porteurs : Magali Viala et Nicolas Pigeyre
Le Garage des Cévennes : un concept store dédié à l’univers de la moto, regroupant un atelier de fabrication de pièces de moto vintage, un espace de formation et d’exposition, un café hôtel restaurant pour les motards.
Dotation : 25 000 €

2e prix – CLEAN BILL
Porteurs : Hervé Hugon et Elodie Zaoui
Clean Bill, c’est la dématérialisation de toutes vos factures et preuves d’achat : un système innovant avec une application mobile pour générer des tickets de caisse et factures dématérialisés pour tous les points de vente.
Dotation : 23 000 €

3e prix – PCS CONNECT
Porteur : Hoilid Lamssalak
PCS Connect : les Plans Communaux de Sauvegarde dématérialisés via une plateforme web complémentaire à la réglementation papier, regroupant des outils de prévention et de gestion des risques naturels et technologiques. PCS Connect est une application accessible en temps réel pour les communes et les services de secours.
Dotation : 14 000 €

4e prix – CEVEN GAMES
Porteur : Sébastien Perdigao
Développement du “Céven Laser Game” en Céven Games avec un trampoline park et d’autres nouveautés : un lieu unique de 1000 m2 dédié aux loisirs indoor sur Alès Cévennes.
Dotation : 13 000 €

5e prix – POLE IMAGE ALÈS CÉVENNES
Porteur : Lionel Guichard et associés
Création d’un centre de référence sur l’image : un studio mutualisé regroupant matériel, compétences et expertises professionnelles sur Alès (photo, vidéo, 3D, formation).
Dotation : 8 000 €

Prix du public – HALLES BIO DE VÉZÉNOBRES
Porteur : Julien Pinchon
Dotation : 3 000 €

Catégorie Défi « Terroir Cévennes »

1er prix – GAROMA
Porteur : Pierre Boccon-Gibod
Mise en place d’une offre de services pour encourager les agriculteurs du bassin à produire
des plantes à parfum, aromatiques et médicinales (semoir innovant, planteur récolteur,
outil de séchage et de transformation…)
Dotation : 15 000 €

2e prix ex-aequo – LABORATOIRE DE TRANSFORMATION POUR LES LÉGUMES INVENDUS
Porteur : Cécile Joffart
Création d’un laboratoire de transformation afin que les légumes invendus ou moins jolis
soient utilisés pour la confection de soupes, sauce tomate, tapenade, etc.
Dotation : 8 000 €

2e prix ex-aequo – CEVENNES.LOVE
Porteur : Stéphane Ozil
Valoriser les Cévennes et leurs paysages via la création de communautés sur les réseaux
sociaux et offrir ainsi de la lisibilité pour les professionnels du territoire qui souhaitent se
faire connaître.

3e prix – HALLES BIO DE VÉZÉNOBRES
Porteur : Julien Pinchon
Reprise et développement des halles bio de Vézénobres : plus de producteurs référencés,
plus de produits frais, une offre de services étayée pour les consommateurs via la création
d’un distributeur automatique de produits bio (le 1er dans le Gard).
Dotation : 5 000 €

Retour sur la cérémonie de remise de prix

Entreprises de l’année

Comme l’an dernier, trois entreprises dont le dynamisme était remarquable en 2018 étaient mises à l’honneur (sans dotation) au cours de la soirée.

AXENS
Créée en 1855, l’usine Axens de Salindres est le seul site français du groupe Axens, mais aussi le plus grand. Sur 150 M€ d’investissement réalisés localement depuis 2001, 30 M€ ont été consacrés au développement durable et à la réduction de l’empreinte environnementale du site industriel. Un plus indéniable pour le territoire d’Alès Agglomération et plus particulièrement pour les environs salindrois. Présent dans 15 pays, le groupe Axens fournit à ses clients des procédés, équipements, produits et services pour les industries du raffinage des carburants conventionnels et alternatifs, de la pétrochimie et du traitement des gaz. 42 % des raffineries dans le monde utilisent une technologie Axens. En élargissant aux produits et services, Axens est présent dans 80 % des raffineries de la planète…

SENFAS
L’entreprise familiale, installée à Saint-Privat-des-Vieux et gérée par Michel d’Ozenay, a conforté sa présence sur Alès Agglomération en construisant un deuxième site à Méjannes-lès-Alès. Un choix en faveur de l’emploi : Senfas prévoit de porter son effectif de 48 à 80 collaborateurs d’ici 2020. Ce spécialiste de la fabrication de produits agroalimentaires bio a déjà doublé le nombre de ses salariés depuis 2013… Senfas importe et distribue également des matières premières pour les transformateurs et la grande distribution. Le site de Saint-Privat-des-Vieux est en cours de réaménagement complet (de l’outil de production au laboratoire Recherche & Développement). L’entreprise, attestée ESR (Équitable, Solidaire et Responsable) par Ecocert, est le plus grand site de production 100 % bio et indépendant de France.

LE RICHE
Esprit d’entreprendre, jeunesse et standing se concentrent dans le projet résolument audacieux de Gladys et Sébastien Rath. Le chef de 35 ans, après avoir construit sa réputation à l’Atelier Gourmand, autour des Halles de l’Abbaye, à Alès, a repris et redonné ses lettres de noblesse à l’institution alésienne Le Riche depuis 2017. Hôtel et restaurant aux prestations haut de gamme, l’établissement a, depuis, connu une forte croissance. Les propriétaires ont favorisé les projets d’investissements en créant de nouvelles chambres et une brasserie, Le Troquet du Riche, attenante au restaurant historique. Sébastien Rath, primé au concours “Olivier Roellinger 2017” et décoré de “2 toques” par le prestigieux guide gastronomique Gault & Millau, n’a d’autre ambition que « de créer ou recréer une nouvelle “vie” dans le quartier de la gare d’Alès ». Un joli défi qui ne manque pas d’audace.